Pourquoi le micro-learning pourrait-il se révéler une bonne stratégie de formation ?

    Par le 3 octobre 2016

    Les solutions numériques dédiées à la formation sont plus courtes en termes de durée. Une des grandes tendances du marché de l’e-learning demeure le micro-learning. Une méthode de formation visant à répartir le contenu d’apprentissage en petites séquences d’information rapidement consommables, maximum 5 minutes.

    Pourquoi souhaitez-vous suivre cette tendance ?

    Pour 2 raisons principales :

    1. un apprentissage personnalisé et évolutif
    2. un apprentissage espacé

    micro-learning

    Juste assez, juste à temps, juste pour moi

    Les gens ont de moins en moins de temps à allouer à la formation. Ils souhaitent des réponses rapides à leurs questions. La plupart des solutions e-learning proposent des solutions de formation longues et soutenues, sous la forme de séquences supérieures à 30 minutes.

    Grâce aux stratégies d’apprentissage adaptatif, l’expérience est modifiée en fonction de la performance et de l’implication des apprenants avec le matériel de cours. L’enseignement repose alors sur l’adaptation des apprenants à la technologie et aux données ; le parcours d’apprentissage s’ajuste à la maîtrise de l’apprenant pour remplir un objectif spécifique.

    Avec le micro-learning, vous bénéficiez d’une solution plus flexible qui vous permet de « cibler » l’apprentissage de l’apprenant, en temps réel, en fonction de :

    • ce qu’il a réellement besoin de découvrir parmi les nouveautés ;
    • ce qu’il ignore encore ;
    • ce à quoi il ne peut accéder en ligne ;
    • ce qu’est un écart ou un modèle de performance (échec-correction).

    N’oubliez pas la courbe de l’oubli

    La plupart du travail de conception didactique est axé sur la simplification et la réduction de la courbe de l’oubli. Mais que se passe-t-il ensuite ? Si les apprentissages ne sont ni répétés, ni renforcés, ces informations se perdent au fil du temps.

    La « courbe de l’oubli » est un concept défini par Hermann Ebbinghaus en 1885. 120 ans plus tard, ce concept reste toujours d’actualité et l’e-learning peut nous aider à éviter les trous de mémoire au fil du temps.

    Un apprentissage espacé pour gérer l’oubli

    Toutes les études montrent que nous conservons les connaissances apprises récemment plus longtemps lorsqu’elles sont enseignées de façon répétée sur une période définie. Aussi, plutôt que de proposer de longues heures d’activités d’e-learning, nous devons nous concentrer sur la création de plus petites séquences d’apprentissage (micro-learning) dispensées sur une plus longue période de temps.

    Le micro-learning est le format le plus adapté pour dispenser aux apprenants des rafales de contenu condensé au quotidien. Des études cliniques ont prouvé que le fait d’apprendre dans le cadre de petites séquences mais à une fréquence plus élevée, permettait de mieux assimiler les apprentissages par rapport au fait d’intégrer des plus gros volumes d’information moins régulièrement.

    Comment y parvenir ?

    La stratégie ne consiste pas simplement à répéter exactement la même activité d’apprentissage à plusieurs reprises. Nous devons utiliser la flexibilité des technologies en ligne pour proposer différentes activités. Par exemple :

    • A l’issue d’une session de formation de type « face à face » sur les techniques de vente, l’apprenant pourrait recevoir une étude de cas concernant différents types de clients. Une semaine plus tard, une vidéo pourrait présenter les bonnes pratiques en la matière. Un mois plus tard, un simple jeu de rôles permettrait de rafraîchir les techniques de vente à utiliser.

    Ainsi, la clé pour une formation de la mémoire à long terme n’est pas le temps alloué au processus d’apprentissage, mais le temps entre les différentes séquences d’apprentissage. Ce temps est précieux pour que les apprenants assimilent les connaissances et la répétition favorise des réminiscences à long terme. Aussi, au final, des pauses plus longues entre les séquences d’apprentissage contribuent à une mémoire durable ainsi qu’à une formation plus efficace.

    En route vers le micro-learning… voici quelques astuces :

    Voici 5 astuces pour vous aider à développer des activités de formation en ligne de micro-learning :

    1. Utilisez un outil de création de contenu e-Learning adapté : cela vous permet de créer un modèle de base à afficher sur tous les appareils et les navigateurs.
    2. Créez des vidéos de formation en ligne ciblées : les apprenants peuvent visionner rapidement une vidéo qui explore un sujet ou les dirige dans le cadre de la réalisation d’une tâche. YouTube est la preuve que cette stratégie fonctionne !
    3. Concentrez-vous sur la tâche d’une part, mais n’oubliez pas de fournir également des ressources supplémentaires : concentrez-vous sur un sujet ou une tâche, puis fournissez des liens pour celles et ceux qui souhaitent davantage d’informations.
    4. Développez des infographies visuellement attrayantes : les infographies sont formidables pour mettre en avant des statistiques, des faits et des tendances que vos apprenants en entreprise doivent connaître.

     

    Consulter notre catalogue des formations e-learning

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    perat laurent Il y a 12 mois

    du tuto vidéo sur youtube à un véritable contenu pédagogique structuré et ancrant les « messages clés » l’approche « micro learning » se renforce. En témoignent aussi les remarques de différentes RF rencontrées dans des cursus en alternance qui se « plaignent » du manque de concentration des stagiaires et du « rétrécissement » du temps pour apprendre

    Répondre