Digital Learning Excellence Awards 2017 : tendances et clés de succès

    Par le 19 juin 2017

    Le 13 juin 2017 s’est tenue la cérémonie des Digital Learning Excellence Awards, qui récompense pour la 7ème année consécutive les meilleurs dispositifs de formation 100% digital ou blended dans trois catégories : Métier, Corporate et Éducation. Cette remise des prix, qui clôture le congrès Learning, Talent & Development, est l’occasion de suivre les tendances pédagogiques de la formation digitale et blended et de repérer les clés de succès de dispositifs qui ont prouvé leur efficacité.

    1. Les 7 tendances pédagogiques de cette édition 2017

    L’analyse des 18 dossiers de cette édition 2017 confirme les tendances de fond déjà observées lors des précédentes éditions, qui se généralisent, se renforcent ou se nuancent. Le détail dans la vidéo ci-dessous :

    En résumé :

    • La maîtrise pédagogique de formats blended riches, avec des modalités nombreuses, variées, au milieu desquels le présentiel continue de jouer un rôle – plus événementiel ou informel qu’avant.
    • Le format MOOC fait désormais partie du paysage, mais de plus en plus en tant que brique pédagogique, combinée avec d’autres modalités.
    • La montée en puissance de la gamification.
    • L’accompagnement de l’apprenant est généralisé et prend des formes variées.
    • Le social Learning est devenu incontournable.
    • la modalité « on the job » affiche une belle progression.
    • La portabilité des dispositifs est désormais bien installée.

    2. Les 6 leviers d’efficacité plébiscités par les candidats cette année

    Selon les témoignages des candidats, la réussite des dispositifs intégrant une large part de modalités digitales repose sur les principes clés suivants :

    • Le principe de sens : un projet sponsorisé au plus haut niveau et dont les enjeux sont partagés à tous les niveaux de l’organisation, porté par une communication soutenue. La mise en avant des premiers résultats opérationnels et des premiers succès des apprenants démontre l’utilité du dispositif.
    • Le principe de co-construction : l’implication de tous les acteurs dans la construction du dispositif est gage de qualité et de cohérence par rapport aux besoins opérationnels. Les experts pédagogiques et contenus travaillent en amont avec l’encadrement terrain, ou laissent une large part d’autonomie aux acteurs locaux. Les feedbacks des apprenants sont exploités rapidement pour améliorer en continu la qualité de la formation et s’adapter quasiment en temps réel aux besoins de la cible.
    • Le principe de plaisir, cité plusieurs fois, préside au design du dispositif. Le symptôme le plus évident en est le nombre de dispositifs facultatifs : 50% des dossiers présentés sont basés sur le volontariat. La gamification est également l’un des moyens les plus populaires de stimuler la motivation à apprendre, mais ce n’est pas le seul. Le soin apporté au graphisme des différents supports et modules de formation, l’environnement physique dans certains cas et la variété pédagogique y contribuent également, sans oublier la puissance du collectif que nous citons en quatrième principe.
    • Le principe de communauté, sur lequel reposent de nombreux dispositifs est facilité par l’apport du digital. Forums d’entraide, challenges collectifs, projets collaboratifs à distance en sont des exemples évidents. Mais aussi les simulations et projets présentiels, qui prennent une plus large place qu’avant grâce au principe de classe inversée.
    • Le principe de flexibilité, intimement lié à l’usage du digital, permet une individualisation des parcours. Une grande liberté est laissée à l’apprenant d’organiser son apprentissage en cohérence avec ses besoins et contraintes. Les candidats soulignent la nécessité d’établir des règles claires (temps alloué à la formation) avec le management de proximité.
    • Le principe d’accompagnement est indispensable. Incarné par différentes formes de tutorat, il vient renforcer l’efficacité des principes précédents : animation de forums ou de games, tutorats de projets opérationnels, feedback lors de classes virtuelles, aide à la construction de parcours personnalisés ou aide à la prise en main du digital : les formes sont variées.

    3. Les lauréats

    Pour la première fois cette année, c’est un dispositif de la catégorie Éducation qui remporte le grand prix du jury.

    Découvrez leurs dispositifs et leurs témoignages sur le site officiel des Digital Learning Excellence Awards.

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *